Accommodements raisonnables et emploi : le defi del'integration des femmes immigrantes

Wednesday, July 28 2010

Il n'y a pas de tour de passe-passe qui aboutisse à l'intégration. C'est simple, c'est l'emploi ! Par contre, ce qui n'est pas simple, c'est d'obtenir un emploi quand on est une personne immigrante, « noire » ou « brune ». Les politiques du gouvernement québécois devraient viser en priorité l'insertion au travail de la population immigrante.

Dans le débat actuel sur les accommodements raisonnables, la Fédération des femmes du Québec (FFQ) pose la question du droit à l'égalité des femmes du point de vue des femmes immigrantes.

Défendre les droits des femmes, de femmes en chair et en os, suppose de prendre en compte l'ensemble de leur réalité. Impossible de les fractionner en ingrédients d'une recette quelconque : 1 tasse de sexe, 1/2 tasse d'origine ethnique, 1/2 tasse de langue, 1/3 tasse d'occupation, 1/4 tasse de religion, 1 pincée d'orientation sexuelle. Tous ces éléments sont combinés en une seule et même personne à respecter et, par conséquent, plusieurs droits à défendre d'un même souffle. Le croisement des discriminations liées au sexe, à l'origine ethnique, à la couleur, à la religion, au handicap, à l'orientation sexuelle, entraînent notamment pour les femmes issues de groupes ethnoculturels et de minorités visibles des situations de vulnérabilité et d'exclusion encore plus importantes que pour l'ensemble des femmes.

Or, dans le contexte actuel, nous craignons de voir s'accentuer l'exclusion économique, sociale, politique et culturelle de certains groupes minoritaires menant à une ghettoïsation ou un communautarisme à outrance. En plus de remettre en question un projet collectif de société et l'identité québécoise elle-même, la ghettoïsation de certains groupes risque d'engendrer des conflits importants au sein de notre société.

Vers une égalité réelle

Le Québec que nous voulons bâtir ensemble doit s'appuyer sur un socle de valeurs communes à partager par l'ensemble des Québécoises et des Québécois

: la démocratie, le fait français, la laïcité de l'État, la diversité et l'égalité entre les femmes et les hommes. Viser une égalité réelle entre les sexes doit aller au-delà d'un droit à l'égalité formelle. Cette égalité de fait demeure encore un objectif à atteindre puisque des inégalités politiques, économiques, sociales et culturelles persistent.

Michèle Asselin
Présidente
Fédération des femmes du Québec

http://www.ffq.qc.ca

Latest news

Browse by topic