Beijing + 10 : Louise Arbour Appelle à redoubler d'efforts

Friday, July 23 2010

New York, Aug 30 2005 1:00PM La Haut Commissaire aux droits de l'homme, qui effectue sa première visite en Chine, a participé hier aux cérémonies marquant le 10e anniversaire de la Conférence de Beijing sur les femmes et appelé la communauté internationale à redoubler d'efforts pour faire du Programme d'action adopté en 1995 une réalité.

Dans un message prononcé au nom du Secrétaire général, à l'occasion de la 4e Conférence mondiale sur les femmes qui s'était tenue à Beijing en 1995, Louise Arbour, Haut Commissaire des Nations Unies aux Droits de l'Homme, a appelé à redoubler d'efforts pour traduire dans la réalité les engagements pris dans la Déclaration et le Programme d'action de Beijing. « 189 pays ont adopté à l'unanimité la Déclaration et le Programme d'action de Beijing, qui reconnaissent que l'égalité des sexes et l'autonomisation des femmes sont un moyen essentiel d'assurer le développement, la paix et le respect des droits de l'Homme. Véritable stratégie pour l'autonomisation des femmes, le Programme d'action met l'accent non seulement sur l'égalité des sexes et l'élimination de la discrimination, mais aussi sur la nécessité de considérer les femmes comme des partenaires à part entière et sur un pied d'égalité », a également rappelé Louise Arbour. A l'occasion des cérémonies commémoratives, la Haut Commissaire a rencontré le président chinois Hu Jintao et le vice président de l'Assemblée populaire nationale chinoise, a indiqué sa porte-parole.

A Beijing, elle a également rencontré le ministre de la Justice, Wu Aiying. Louise Arbour a par ailleurs inauguré aujourd'hui le 13e atelier de travail sur les droits de l'homme pour la région Asie et Pacifique. Demain, la Haut Commissaire doit signer avec les autorités chinoises un accord portant sur une coopération technique permettant de créer les conditions nécessaires à la ratification par Chine de la Pacte international relatif aux droits civils et politiques , entré en vigueur en mars 1976. Cet accord prévoit aussi une aide pour la mise en œuvre des recommandations du Comité des droits économiques, sociaux et culturels. Ce Comité, tenu de faire respecter les engagements prévus dans le Pacte international relatif aux droits économiques, sociaux et culturels, ratifié par la Chine en 2001, avait relevé, en mai dernier, de nombreuses violations des droits économiques et sociaux : travail forcé, avortements forcés, exploitation des enfants, expulsions... Louise Arbour doit également rencontrer, au cours de la semaine, des représentants d'organisations non gouvernementales. Cette visite constitue la huitième effectuée par un Haut Commissaire aux droits de l'homme en Chine. Elle sera suivie en novembre de la première tournée en Chine de Manfred Nowak, Rapporteur spécial de la Commission des droits de l'Homme sur la torture et autres peines ou traitements cruels.

 

Latest news

Browse by topic