Inco augmente le fonds des bourses d'études afin d'encourager les femmes à poursuivre une carrière en ingénierie

Monday, July 26 2010
OTTAWA, le 25 oct. /CNW/ - Dans le but d'inverser la réduction des inscriptions féminines dans des études d'ingénierie, la Fondation commémorative du génie canadien ("FCGC") nous informe aujourd'hui que la compagnie Inco Limitée quadruplera son financement et parrainera trois autres bourses d'études de cycle supérieur en ingénierie pour les femmes.


 

Inco financera quatre bourses, nommées Bourses de deuxième cycle universitaire en génie d'Inco Limitée. Les bourses s'élèveront à 10 000 $ chacune et seront attribuées pendant trois années consécutives. Cette augmentation porte l'engagement total d'Inco à 120 000 $. Les bénéficiaires des bourses obtiendront également un emploi d'été dans une installation canadienne d'Inco.


 

Le nombre total de femmes inscrites à temps plein dans un programme d'ingénierie de premier cycle accrédité au Canada a chuté de 20,6 % en 2001 à 18,5 % en 2004. Ce déclin est encore plus important lorsqu'il est comparé au fait que les femmes représentent presque 60 % de l'ensemble de la population étudiante de premier cycle dans les universités canadiennes. De plus, les femmes ne représentent que 10 % des 160 000 ingénieurs canadiens diplômés.


 

"Chez Inco, notre priorité est d'encourager les femmes à poursuivre des études en ingénierie", déclare Scott Hand, président-directeur général d'Inco Ltée. "Nous concentrons nos efforts sur l'amélioration de la diversité de genre au sein de notre main-d'oeuvre. Nous avons besoin d'un nombre plus important de femmes comme Heather White, directrice de notre nouvelle mine de nickel de la baie Voisey au Labrador, qui est une ingénieure diplômée."


 

Décernées non en raison du rendement universitaire mais plutôt en fonction de la participation à des activités parascolaires et du dévouement à encourager les femmes à se lancer dans l'ingénierie, ces nouvelles bourses s'ajoutent aux bourses actuelles de premier cycle et de cycle supérieur de la Fondation qui sont destinées aux femmes. Les critères, les renseignements et les formulaires de demande figurent sur le site Web de la FCGC à www.fcgc.ca.


 

Ces bourses seront décernées en juin 2006 lors du déjeuner de l'assemblée annuelle du Conseil canadien des ingénieurs.


 

Etant donné que la FCGC s'efforce d'attirer les femmes vers la profession d'ingénieure afin qu'elles puissent y contribuer d'une manière vraiment inclusive, les nouvelles bourses honoreront la mémoire des quatorze femmes de l'Ecole Polytechnique de Montréal dont les contributions au Canada ont pris fin le 6 décembre 1989.


 

Inco Limitée était un des partisans initiaux de la Fondation et la FCGC est fière de leur partenariat continu. "Ces bourses encourageront les femmes à poursuivre leurs études en ingénierie", déclare Mme Suzelle Barrington, Ph.D., présidente de la FCGC. "Elles nous offrent la possibilité d'honorer la mémoire des quatorze femmes de l'Ecole Polytechnique - pas simplement comme victimes mais, encore plus important, pour leur attitude et leur dévouement aux domaines qu'elles avaient choisis et l'exemple de pionnières qu'elles ont donné aux femmes travaillant en ingénierie au Canada."


 

Renseignements: Heidi McSweeney, Directrice de la communication, Fondation commémorative du génie canadien, 1-866-883-2363 ou (905)465-4042; Catherine Davey, Daveycommunications, (416) 599-6262; Steve Mitchell, Directeur, Affaires publiques, Inco Limitée, (416) 361-7950


 

Latest news

Browse by topic