Le Conseil des Montréalaises : Un pas de plus pour que les Montréalaises prennent leur place

Wednesday, July 28 2010
Montréal, le 29 septembre 2004 - Les autorités montréalaises ont fait connaître aujourd'hui la composition du Conseil des Montréalaises formé de quinze (15) membres. La mise en place d'un conseil consultatif des femmes de l'île avait fait consensus lors du Sommet de Montréal en juin 2002. L'objectif est d'assurer l'égalité entre les femmes et les hommes en matière d'équité et d'accessibilité aux services municipaux.


 

Madame Louise 0'Sullivan, membre du comité exécutif et responsable du développement de la sécurité du revenu et du développement social, accompagnée de madame Johanne Bouchard, cheffe de délégation, comité du suivi du Sommet de Montréal, volet Égalité femmes et hommes, a souligné, à cette occasion, que « les candidates sélectionnées ont fait leur marque dans leur milieu respectif. Actives dans plusieurs secteurs de la vie montréalaise, elles ont pris leur place et apportent à l'Administration municipale une expertise qui devrait permettre aux Montréalaises qu'elles représentent de prendre part aux débats et aux décisions qui les concernent. Compétentes, motivées et enthousiastes, elles sont au fait des enjeux municipaux. »


 

Présidente :   Nicole Boily (Outremont) Consultante. A présidé le Conseil de la famille et de l'enfance et été sous-ministre adjointe au ministère de la Famille et de l'Enfance. Assistante-directrice à la Ville de Montréal au Service des sports, des loisirs et du développement social de 1991 à 1997. A dirigé la Fédération des femmes du Québec, l'Institut canadien d'éducation des adultes et les services d'éducation des adultes de l'Université du Québec à Montréal.


 

Vice-présidentes :   Silvia Martinez (Plateau Mont-Royal) Sociologue et organisatrice communautaire. Co-coordonne conjointement l'Écho des femmes de la Petite Patrie depuis 1989. Responsable du projet La voix des femmes de la Petite Patrie (2004).


 

Charlotte Thibault (Ville-Marie) Récemment chargée de projet pour l'organisation de la Conférence québécoise sur la violence conjugale. Possède une vaste expérience en ce qui a trait à la condition féminine au niveau national et international.


 

Autres membres :   Claire Brassard (Westmount) Avocate, spécialiste reconnue du droit du travail et de l'emploi. Administratrice de diverses corporations. A participé à la mise sur pied de groupes de pression et d'intervention visant l'amélioration des conditions de vie des femmes.


 

Darine El-Masri (Ahunstic-Cartierville) Jeune avocate. Activement engagée auprès d'organismes à but non lucratif. Membre du conseil d'administration de Concertation-Femme.


 

Véronique De Sève (Mercier-Hochelaga-Maisonneuve) Première vice-présidente du Conseil central du Montréal métropolitain (CSN) et responsable du dossier de la condition féminine.


 

Olga Eizner Favreau (Côte-des-Neiges-Notre-Dame-de-Grâce) Enseigne à temps plein depuis 1974 au Département de psychologie de l'Université de Montréal. A participé à nombre de recherches concernant les femmes.


 

Marie Iris Légaré (Anjou) Coordonnatrice du projet à Égalité pour décider, La Marie Debout, un centre d'éducation des femmes. Administratrice du Carrefour des femmes d'Anjou.


 

Marie-Pascaline Menono (Montréal-Nord) Travailleuse sociale spécialisée dans les questions relatives à l'égalité et l'équité entre les sexes. Coordonnatrice de Halte Femmes Montréal-Nord.


 

Brenda Paris (Dollard-des-Ormeaux) Représentante des usagers au Conseil d'administration de la Société de transport de Montréal. Formatrice en analyse comparative entre les sexes. A été directrice exécutive du Centre des ressources de la communauté noire de Montréal.


 

Myrlande Pierre (Côte-des-Neiges-Notre-Dame-de-Grâce) Sociologue, actuellement analyste en programmes au Centre national de prévention du crime. S'est largement intéressée aux problématiques liées à l'immigration, à la citoyenneté et aux relations interculturelles.


 

Rosa Pires (Côte-des-Neiges-Notre-Dame-de-Grâce) Chargée de projet à la Société de développement communautaire de Montréal (politiques publiques et développement urbain). A conseillé deux ministres en ce qui a trait à la sécurité publique et touché au dossier de la condition féminine en tant qu'attachée politique.


 

Brenda Plant (Plateau Mont-Royal) Consultante en matière de responsabilité sociale et de gestion de risques sociaux, environnementaux et de gouvernance. Chargée de cours en management à l'Université McGill. Expertise en défense des droits.


 

Allison Turner (Sud-Ouest) Avocate. Rédige actuellement un mémoire de maîtrise en droit international (public) dont le sujet est la définition du crime d'agression. Préoccupée notamment par la santé et la sécurité des femmes.


 

Hamsa Yokenderan (LaSalle) Étudiante en finance à l'Université Concordia. A été bénévole au Centre communautaire des femmes sud-asiatiques. Syndicalisme auprès de femmes ouvrières à titre bénévole.


 

Rappelons que le Conseil des Montréalaises aura comme fonction de conseiller et de donner des avis sur tout dossier pouvant avoir un impact sur les conditions de vie des Montréalaises et de fournir des avis sur toute question relative à l'égalité entre les hommes et les femmes et à la condition féminine et de soumettre des recommandations.


 

Il devra de plus, contribuer à l'élaboration et à la mise en oeuvre d'une politique cadre d'égalité entre les hommes et les femmes à la Ville de Montréal, solliciter des opinions, recevoir et entendre des requêtes et suggestions de toute personne ou tout groupe sur les questions relatives à l'égalité entre les hommes et les femmes et à la condition féminine. Enfin, il devra effectuer ou faire effectuer des études et des recherches qu'il juge utiles ou nécessaires à l'exercice de ses fonctions.


 

Les membres du Conseil des Montréalaises amorceront leurs travaux au cours des prochaines semaines. La présidente Nicole Boily a remercié la Ville de Montréal pour avoir concrétisé cette recommandation du Sommet. « Le Conseil des Montréalaises sera vigilant et stimulant pour l'administration municipale. La création de cette instance consultative répond à une nécessité dans le cadre de la nouvelle Ville. Des pas importants ont été franchis, mais, plus que jamais, il faut poursuivre nos efforts afin de contribuer au mieux-être des Montréalaises. »


 

Service du développement culturel et de la qualité du milieu de vie Direction de la sécurité du revenu et du développement social 514 872-4765

Latest news

Browse by topic