Le projet de loi sur l'équité salariale proposé par la Coalition pour l'équité salariale est présenté à l'Assemblée Législative de Noveau-Brunswick

Wednesday, July 28 2010

Le lundi 28 juin 2004


 

Le projet de loi sur l’équité salariale proposé par la Coalition pour l'équité salariale fut présenté à l’Assemblée Législative le vendredi 25 juin 2004 par Elizabeth Weir, chef du Nouveau Parti Démocratique.  La seconde lecture du projet de loi se fera le mardi 29 juin 2004.  « Nous avons travaillé pendant un peu plus d’un an et demi sur ce projet. C’est maintenant au tour des politicens de faire leur travail » déclare Louise Guerrette Winchester, présidente de la Coalition pour l'équité salariale.


 

Le fait que les emplois occupés par les femmes sont mal payés a des répercussions importantes sur notre société, sur la pauvreté des femmes et des enfants et sur les coûts liés au fonctionnement de notre système de santé.


 

À l’heure actuelle, si on regarde le salaire horraire des travailleurs, on constate que les femmes du Nouveau-Brunswick gagnent seulement 82¢ pour chaque 1$ que les hommes gagnent (Statistiques Canada 2003). En d’autres mots, au Nouveau-Brunswick, les femmes gagnent en moyenne 82,2% du salaire de leurs collègues de sexe masculin.  Il s’agit d’une différence de salaire importante. « Au cours d’une vie, une femme qui travaille à temps plein aura accumulé un manque à gagner d’environ 80 000$, à cause de la discrimination salariale. Cela est énorme. » de dire Louise Guerrette Winchester.


 

« De plus, les femmes qui ont travaillé toute leur vie pour des salaires qui ne reflètent pas la valeur de leur travail, font face à la pauvreté lorsqu’ elles prennent leur retraite. En fait, beaucoup de femmes âgées n’ont tout simplement pas les moyens de prendre leur retraite et doivent continuer à travailler, lorsque leur santé le leur permet. Cette situation est inquiétante dans le contexte d’une population vieillissante. » ajoute la présidente de la Coalition pour l'équité salariale.


 

Une loi sur l’équité salariale aurait un effet positif sur l’économie du Nouveau-Brunswick.  Les employeurs seraient mieu équipés pour recruter et retenir des employé-e-s compétent-e-s et les jeunes femmes seraient plus enclin à se construire une carrière dans la province.


 

Une partie de la solution à la pauvreté réside dans l’adoption d’une loi sur l’équité salariale. «  Une loi sur l’équité salariale permettrait d’éliminer la sous-rémunération des emplois féminins, réduisant ainsi la pauvreté des femmes qui occupent ces postes et l’appauvrissement des enfants » ajoute Louise Guerrette Winchester.


 

De plus, la main-d’œuvre qualifiée se fait rare sur le marché du travail du Nouveau-Brunswick et une loi sur l’équité salariale contribuerait de façon positive à solutionner ce problème.  En améliorant les conditions salariales des femmes qui effectuent un travail rémunéré, une loi sur l’équité salariale permettrait aux employeurs de conserver leur personnel, de recruter de nouvelles employées beaucoup plus facilement et inciterait les jeunes femmes à développer leur carrière dans la province.


 

Le principe d’un « salaire égal pour un travail de valeur comparable » ou l’équité salariale est un droit de la personne fondamental qui est reconnu par le Canada et par la communauté internationale. L’article 15 de la Charte canadienne des droits de la personne interdit la discrimination fondée sur le sexe. Le gouvernement du Canada s’est engagé à respecter l’équité salariale en signant plusieurs ententes internationales à ce sujet. Le gouvernement du Nouveau-Brunswick est lié par les engagements internationaux du Canada et il a donc la responsabilité de garantir l’équité salariale à toutes les femmes de cette province.


 

Louise Guerette Winchester, présidente de la Coalition conclut en ajoutant que « ce projet de loi sur l’équité salariale réaffirme que l’équité salariale est un droit fondamental de la personne. C’est une chose qu’il ne faut jamais oublier lorsqu’on parle d’équité salariale. L’exercice des droits de la personne n’est pas un privilège qui peut être consenti à certains et nié à d’autres. Tous les citoyens du Nouveau-Brunswick devraient être en mesure d’exercer leur droit à un salaire égal pour un travail de valeur égale. »


 

La Coalition pour l’équité salariale est un regroupement de personnes et d’organismes du Nouveau-Brunswick qui, par ses démarches et ses revendications, demande au gouvernement provincial de légiférer afin d’assurer l’équité salariale dans les secteurs public et privé. L’équité salariale est un salaire égal pour un travail de valeur égale ou comparable. Le projet de loi de la Coalition sera disponible sur notre Site Web mardi le 16 mai, à l’adresse suivante : www.equite-equity.com sous la rubrique Quoi de neuf?


 

Latest news

Browse by topic