Le Réseau québécois d'action pour la santé des femmes propose un plan de valorisation de la diversité

Wednesday, July 28 2010
(Montréal, le 3 mai 2005) C'est aujourd'hui que le Réseau québécois d'action pour la santé des femmes (RQASF) a lancé son appel à l'action en faveur de la diversité des images corporelles.


 

Les comédiennes Nathalie Gascon et Sylvie Léonard se sont jointes à Mme Francine Girardet, une consommatrice qui a surmonté un problème d'image corporelle développée dès l'enfance, pour témoigner de leurs stratégies pour contrer les stéréotypes de beauté liés à l'image corporelle des femmes.   Un phénomène qui touche chacune d'entre nous


 

Les femmes ressentent cette pression sociale qui les incite à investir dans le remodelage de leur corps afin d'entrer dans les " standards de beauté " véhiculés principalement par la publicité, l'industrie de mode et de la beauté et le milieu artistique. Le développement phénoménal que connaît la chirurgie esthétique depuis quelques années et l'engouement pour les régimes qu'on retrouve chez un grand nombre de femmes de tous âges confirment que le phénomène prend une ampleur inquiétante et soulèvent des enjeux sociaux et des risques réels pour la santé physique et psychologique.


 

Miser sur la diversité des images corporelles


 

Pour le RQASF, il y a urgence d'agir! Il faut d'abord sensibiliser la population aux conséquences de l'image corporelle féminine. Cette construction du corps des femmes rime trop souvent avec déconstruction de l'estime de soi. En Amérique du Nord, 95 % des femmes * ne correspondent pas aux standards favorisés par la société, d'où un perpétuel sentiment d'insatisfaction, de rejet et d'impuissance. " Pourquoi la beauté ne pourrait-elle pas rimer avec diversité? Pourquoi n'y aurait-il pas de place pour les beautés grandes et petites, jeunes et vieilles, minces et rondes, blondes, brunes ou grises? ", de souligner la comédienne Nathalie Gascon.


 

Se faire entendre


 

" Notre défi est de passer à l'action, de sortir de l'isolement et de la compétition vers lesquels l'image corporelle dominante nous entraîne trop souvent ", de déclarer Lise Lamontagne, directrice générale du Réseau. Et des pistes d'action, il y en a! Nombreuses sont les femmes qui peuvent en témoigner.


 

Pour la comédienne Sylvie Léonard, agir c'est tenter de faire changer les mentalités et les pratiques, car les jeunes filles d'aujourd'hui sont les femmes de demain. C'est à elles que reviendra la responsabilité de poursuivre nos actions, si petites soit-elles, pour contrer ces stéréotypes qui sont si loin de notre réalité : " Par exemple, lorsqu'une vitrine de magasin me choque, j'entre et je proteste! ".


 

Pour Mme Francine Girardet qui, dès l'âge de 14 ans, a éprouvé le besoin de changer son apparence corporelle afin de se rapprocher des " standards " établis : " Ma première action a été d'abandonner le yo-yo des diètes et de développer le potentiel que j'avais à l'intérieur de moi : une femme remplie d'énergie et de possibilités! ".


 

Le Réseau propose plusieurs actions


 

Le RQASF invite toutes les femmes à mettre de l'avant différentes actions pour contrer l'effet de ces stéréotypes. Dans un premier temps, elles peuvent s'inscrire sur le site Internet du Réseau (www.rqasf.qc.ca) pour témoigner de leurs propres actions pour résister aux stéréotypes et pour manifester leur intérêt à être informées de différentes initiatives développées à travers le Québec.


 

Le Réseau annoncera à l'automne la mise en place d'une tournée de sensibilisation afin de mobiliser les femmes des différentes régions à initier une ou des actions collectives. Pour celles qui souhaitent de l'information écrite, un guide d'action mobilisant les femmes afin qu'elles réagissent aux stéréotypes dominants, sera diffusé par un magazine féminin à grand tirage. Le projet se terminera avec un colloque où, entre autres, des entreprises clés seront invitées à appuyer diverses recommandations visant l'élimination des stéréotypes. Le RQASF se chargera de déposer ces recommandations aux leaders et instances désignés et d'en faire le suivi.


 

À propos du RQASF


 

Le Réseau québécois d'action pour la santé des femmes est un organisme provincial multidisciplinaire dont la mission est de travailler, dans une perspective féministe, à l'amélioration de la santé physique et mentale des femmes, ainsi que de leurs conditions de vie. L'organisme compte plus d'une centaine de membres associatifs et une cinquantaine de membres individuels à travers le Québec.


 

Latest news

Browse by topic