Les groupes de femmes n'acceptent pas du tout le changement tel que proposé par le gouvernement Charest

Wednesday, July 28 2010

Les groupes de femmes n'acceptent pas du tout le changement tel que proposé par le gouvernement Charest

Montréal, le jeudi 11 décembre 2003 - En réplique à la déclaration faite le 10 décembre, par la ministre Courchesne, dans le cadre de la période des questions à l'assemblée nationale, les groupes de femmes réitèrent leur opposition ferme aux projets de lois que le gouvernement Charest s'apprête à voter à toute vapeur avant les Fêtes.

Ferventes défenderesses des droits des femmes et à l'avant-poste des grands changements sociaux qui ont bénéficié non seulement aux femmes mais à l'ensemble de la population depuis des décennies, les groupes de femmes dénoncent les reculs qu'entraînent, entre autres, les projets de loi 7 et 8, 25, 31 et 34. Si l'on parle des Centres de la petite enfance, une famille avec deux enfants subira une augmentation des tarifs de l'ordre de 1000.00 $ par année, pour ne mentionner que cet impact. Les modifications à l'article 45 vont causer une dégradation des conditions de travail et un appauvrissement des travailleuses parce que des emplois actuellement encadrés par de bonnes conventions collectives passeront au secteur privé où ces travailleuses se retrouveront à la merci d'employeurs exploiteurs. D'ailleurs, les emplois qui passeront en sous-traitance comptent déjà parmi les moins rémunérés. Quant au projet de loi 34 sur la restructuration des régions, il va donner le pouvoir décisionnel aux seuls élus municipaux, ce qui aura pour effet de réduire presqu'à néant la participation et l'apport des femmes au développement des régions.

Les groupes de femmes rencontraient, mardi, la ministre des Relations avec les citoyens et de l'Immigration, Michelle Courchesne, pour discuter, entre autres, de l'avenir du Conseil du statut de la femme et du Secrétariat à la condition féminine. Au cours de cette rencontre, des dossiers d'actualité ont été abordés et, bien que la ministre a démontré de l'ouverture dans les échanges, les représentantes des groupes de femmes ont insisté sur l'urgence d'apporter des amendements majeurs aux projets de loi actuellement débattus.

Le Groupe des 13 est composé d'une vingtaine de regroupements nationaux qui représentent des centaines de groupes de femmes au Québec.
 

Latest news

Browse by topic