Québec détourne 46,5 millions par année destinés aux enfants les plus pauvres!

Thursday, August 12 2010

Par la Coalition pour l’arrêt du détournement des pensions alimentaires pour enfants

En 1997, suite à une longue bataille juridique menée par Madame Susan Thibaudeau, le gouvernement fédéral et celui du Québec décidaient de défiscaliser les pensions alimentaires pour enfants. Ces montants étant destinés exclusivement au bénéfice des enfants, ces derniers devaient en profiter pleinement sans que l’impôt ne vienne en récupérer une partie.

Or, 10 ans plus tard, des milliers d’enfants au Québec sont encore privés d’une importante part de la pension alimentaire versée en leur nom par l’un de leurs deux parents, et ce, simplement parce que celui avec lequel ils vivent est sur l’aide sociale ou sur les prêts et bourses. En effet, le gouvernement du Québec permet à ces familles de ne toucher que 100$ par mois de ces montants et ce, peu importe le nombre d’enfants présents. Ces derniers, à toutes fins pratiques, deviennent des soutiens de famille! «Il est inconcevable que, d’un côté, le gouvernement ne considère plus les pensions alimentaires pour enfants comme un revenu du point de vue de l’impôt et que, d’un autre côté, ces montants continuent d’être comptabilisés dans les programmes sociaux! », s’indigne Madame Thibaudeau.

En clair, cela signifie que la pension alimentaire versée par un père se retrouve en majeure partie dans les coffres de l’État plutôt que de subvenir aux besoins de son enfant si la mère de ce dernier reçoit de l’aide sociale. «Le jugement de la Cour dit que je dois recevoir 400$ par mois de pension alimentaire pour mes deux enfants de la part mon ex-conjoint. De ce montant-là, l’aide sociale me donne seulement 100$. Au total, cela fait 3,600$ par année de l’argent de mes enfants qui s’en vont dans les poches du gouvernement!», témoigne Madame Monique Bellefleur qui vit cette situation.

Lire la suite :

http://www.fafmrq.org/federation/2007/12/qubec-dtourne-4.html

Latest news

Browse by topic