Réaction au Plan d?action sur l?écart salarial : La Coalition pour l'équité salariale continue de viser une loi sur l'équité salariale

Wednesday, July 28 2010

« Bravo pour le secteur public, dommage pour le secteur privé ! » C’est ainsi que se résume la réaction d’Anne-Marie Gammon, vice-présidente francophone de la Coalition pour l'équité salariale, suite au dévoilement du plan d’action sur l’écart salarial de la ministre responsable de la condition de la femme, Margaret-Ann Blaney.

Dans le secteur privé, Anne-Marie Gammon demeure ferme : il faut une loi sur l’équité salariale. « Seule une loi peut éliminer la discrimination salariale envers les personnes occupant des emplois majoritairement ou traditionnellement féminins », soutient-elle. Pour le secteur public, la Coalition continue de favoriser une loi, mais trouve que l’engagement de la ministre est un pas dans la bonne direction.

Selon Anne-Marie Gammon, la Coalition demeurera vigilante tant pour le secteur public que privé. « Les outils d’évaluation de postes choisis doivent réellement être non-sexistes et les employées et employés doivent être impliqués dans toutes les étapes du processus », dit-elle. Elle se dit d’ailleurs préoccupée de l’absence de formation et de participation des employées et employés dans les stratégies mises de l’avant par le gouvernement dans le secteur public que privé.

Par ailleurs, un projet de loi sur l’équité salariale, introduit par Elizabeth Weir en juin 2004, est toujours à l’étude devant le Comité permanent de modification des lois.
 

Latest news

Browse by topic