Refus de financement des conservateurs : un groupe de défense des femmes respecté doit fermer ses portes

Monday, July 26 2010

OTTAWA - Une autre association de défense des femmes reconnue a été forcée de mettre la clé sous la porte après que le gouvernement minoritaire conservateur de Stephen Harper eut refusé de lui accorder du financement. C'est ce qu'a affirmé aujourd'hui la porte-parole libérale chargée de la condition féminine, Maria Minna, après une rencontre avec l'Association nationale Femmes et droit (ANFD).

« Les associations de défense des femmes qui encouragent l'égalité au Canada et partout dans le monde se battent pour pouvoir d'exister sous le gouvernement Harper, a dit Mme Minna. L'Association nationale Femmes et droit est la toute dernière victime de l'idéologie de droite étriquée des conservateurs. »

L'ANFD a été créée en 1974 et encourage l'égalité pour les femmes par le biais de l'action, de recherches juridiques et de sensibilisation. Elle milite pour le changement des lois et réglementations fédérales et provinciales afin de favoriser l'égalité pour les femmes. L'organisme est aujourd'hui forcé de fermer ses portes parce que gouvernement conservateur a refusé de financer les organisations de défense des femmes qui font de la recherche, qui mènent des activités de sensibilisation ou qui encouragent l'égalité en droits.

« L'ANFD a joué un grand rôle dans bon nombre d'avancées pour les femmes, notamment les sections 15 et 28 de la Charte des droits et libertés, les modifications aux lois sur les agressions sexuelles, les changements constructifs apportés au droit de la famille et à la loi sur le divorce, les lois sur la protection des victimes de viol et les lois sur le harcèlement sexuel, a affirmé Mme Minna. J'aimerais savoir pourquoi M. Harper est contre un organisme qui protège les droits des femmes. »

Mme Minna a souligné que bon nombre d'autres associations de femmes qui dépendent presque entièrement du financement fédéral ne savent pas quel avenir les attend. L'Institut canadien de recherches sur les femmes (ICRAF), un organisme qui encourage la recherche et l'action visant à faire avancer la justice sociale et l'égalité pour les femmes, a dû remercier la plupart de ses employés, déjà peu nombreux, en début d'année.

« Les Canadiens doivent comprendre que les organisations qui se sont battues pour leurs droits sont aujourd'hui dans la mire du gouvernement conservateur. L'idéologie de droite de M. Harper ramène le mouvement en faveur des femmes des décennies en arrière. Si c'est ce que le gouvernement conservateur pense des femmes, chaque groupe qui s'est battu pour l'égalité des droits ou qui a fait de la recherche et des activités de sensibilisation devrait se sentir menacé », a conclu Mme Minna.

Renseignements : Ryan Cotter - Adjoint de direction 613-992-2115

Latest news

Browse by topic