Remboursez les femmes de Terre-Neuve !

Wednesday, July 28 2010
OTTAWA, le 10 décembre 2004 : À l'occasion de l'anniversaire de la Déclaration universelle des droits de l'homme, adoptée le 10 décembre 1948, plus de 100 groupes de femmes, syndicats et groupes communautaires de partout à travers le Canada, demandent au Premier ministre Paul Martin de respecter et de promouvoir les droits à l'égalité des femmes, notamment en matière d'équité salariale. Elles demandent que le gouvernement du Canada se joigne au gouvernement de Terre-Neuve et Labrador pour rembourser les 80$ millions de dollars qui sont dus aux travailleuses du secteur de la santé dans cette province.


 

Les groupes de femmes se sont mobilisés en réaction à la décision de la Cour suprême du Canada, rendue le 24 octobre dernier dans l'affaire NAPE, qui concluait que le gouvernement de Terre-Neuve et Labrador avait le droit de discriminer contre les travailleuses du secteur de la santé, pour éviter une grave crise fiscale. En 1991, le gouvernement avait décidé d'annuler les paiements annuels dus pour compenser pour la discrimination salariale subie par ces femmes, et il a retardé la mise en oeuvre de l'équité salariale pendant plusieurs années.


 

« Non seulement ces femmes ont-elles subi le gel des salaires et les coupures de postes imposés par le gouvernement, mais elles ont perdu l'équivalent de 80$ million de dollars à cause des coupures dans les paiements pour l'équité salariale » affirme Joyce Hancock, Présidente du Conseil consultatif sur la situation de la femme de Terre-Neuve et Labrador . « Ceci constitue une taxe spéciale, imposée exclusivement aux femmes ».


 

« Il est inacceptable que les gouvernements soient autorisés à équilibrer leur budget sur le dos des femmes » affirme Andrée Côté de l'Association nationale de la femme et du droit (ANFD). « Nous demandons au Premier ministre Paul Martin de nous assurer qu'il ne va pas cautionner une telle approche, et qu'il va au contraire faire la promotion dans son gouvernement d'une approche susceptible de promouvoir l'égalité réelle des femmes. »


 

Hier des représentantes de plusieurs groupes de femmes, groupes communautaires et syndicats se sont mobilisées pour demander au Premier ministre de Terre Neuve et Labrador, Monsieur Danny Williams, de rembourser les quelques 80 $ millions de dollars dus aux femmes à cause de cette politique discriminatoire.


 

Pour justifier sa politique, le gouvernement de Terre-Neuve et Labrador avait notamment invoqué la réduction dans les paiements de transferts de la part du gouvernement fédéral. « C'est pourquoi nous demandons au gouvernement fédéral d'assumer sa part de responsabilité et d'aider le gouvernement provincial à payer la dette qu'il a à l'égard des femmes de Terre-Neuve et Labrador », affirme Shelagh Day, de l'Alliance féministe pour l'action internationale (AFAI). « Ottawa doit s'assurer que les femmes puissent jouir de leurs droits à l'égalité partout au pays, même dans les provinces pauvres. C'est justement la raison d'être des paiements de transferts et de la péréquation ».


 

La lettre envoyée au Premier ministre Paul Martin aujourd'hui, incluant la liste des groupes signataires est disponible sur le site web de l'ANFD : www.anfd.ca/act-pay.htm, ainsi que le site de l'AFAI : www.fafia-afai.org   Pour plus d'informations, communiquer avec : Andrée Côté; au (613) 241-7570 #25


 

Pour des entrevues en anglais, avec : Joyce Hancock, au (709) 753-7270 ou Shelagh Day, au (604) 872-0750.


 

Latest news

Browse by topic