Rien ne justifie la violence conjugale!

Thursday, August 12 2010

MONTREAL, le 1er mai /CNW Telbec/ - Le Regroupement provincial des maisons d'hébergement et de transition pour femmes victimes de violence conjugale joint sa voix à celle de la Coalition des organismes communautaires québécois de lutte contre le sida, pour dénoncer les injustices subies par une femme séropositive victime de violence conjugale. Elle connaîtra aujourd'hui sa sentence, après avoir été reconnue coupable de voies de faits graves et d'agression sexuelle contre son ex-conjoint.

La situation vécue par cette femme démontre sans aucun doute la nécessité de poursuivre les efforts de sensibilisation et d'éducation des différents acteurs du système judiciaire, afin de faire comprendre très clairement que RIEN NE JUSTIFIE LA VIOLENCE CONJUGALE.

Comment expliquer, en effet, qu'après avoir agressé sévèrement son ex-conjointe, Monsieur ait été ABSOUT INCONDITIONNELLEMENT lors des représentations sur sentence. Son avocat invoquait alors que les gestes
criminels posés s'expliquaient par le choc subi en apprenant le statut sérologique de Madame.

Cette situation démontre que LA VIOLENCE CONJUGALE EST ENCORE MAL COMPRISE, MINIMISEE ET EXCUSEE PAR LES TRIBUNAUX. On revictimise ainsi les femmes. Elles subissent une autre agression, par les représentants de la justice québécoise ! Cette décision contribue à ébranler le sentiment de confiance des femmes victimes de violence conjugale et de la population générale, à l'égard de notre système de justice.

Une deuxième injustice est commise dans ce dossier, lorsque la Couronne
poursuit et que le juge Bisson de la Cour du Québec reconnaît cette femme coupable d'agression sexuelle et de voies de faits graves contre son ex- conjoint, pour ne pas avoir dévoilé son statut de séropositive lors de leur première relation sexuelle, relation pourtant protégée.

Le Regroupement provincial des maisons d'hébergement et de transition
pour femmes victimes de violence conjugale (RPMHTFVVC) et ses maisons membres sont très préoccupés par ce dossier et considèrent qu'en
agissant de la sorte, la justice québécoise envoie aux conjoints violents un message pouvant mettre en péril la sécurité des femmes et des enfants. Ceci nous semble incohérent avec le message que l'Etat québécois souhaite transmettre à la population.

QUI AURA LE COURAGE D'ARRETER CES INJUSTICES?

Le Regroupement provincial des maisons d'hébergement et de transition
pour femmes victimes de violence conjugale (RPMHTFVVC) a pour but de sensibiliser à la violence conjugale, de défendre les droits des femmes, des enfants violentés et de représenter ses membres auprès des instances publiques et gouvernementales.
 

Latest news

Browse by topic