Six femmes recevront le Prix du Gouverneur général en commémoration de l'affaire

Monday, July 26 2010
OTTAWA, le 18 oct. /CNW Telbec/ - A l'occasion de la Journée de la personne de 2005, l'honorable Liza Frulla, ministre du Patrimoine canadien et ministre responsable de la Condition féminine, est heureuse de dévoiler le nom des lauréates du Prix du Gouverneur général en commémoration de l'affaire "personne" de cette année. Décerné à des individus pour leur contribution exceptionnelle au mieux-être des femmes au Canada, ce prix sera présenté à l'occasion d'une cérémonie qui se tiendra à la résidence du Gouverneur général le mardi 15 novembre, à 10h30.


 

"La route qui mène à l'égalité des femmes est longue et semée d'embûches. Les six femmes auxquelles nous rendons hommage aujourd'hui ont contribué de façon remarquable à nous rapprocher du but que nous poursuivons, a déclaré la ministre Frulla. Ces femmes ont beaucoup de points en commun avec les "cinq femmes célèbres" dont le gouvernement s'est inspiré en créant ce prix. Elles partagent entre autres un engagement durable à défendre et à promouvoir l'égalité des femmes."


 

Les lauréates de cette année sont :


 

Ruth Marion C.R. Bell, C.M., B.A., M.A., L.L.D. (honoris causa), d'Ottawa, a travaillé pendant 50 ans à améliorer la qualité de vie des femmes et des enfants. Elle a joué un rôle de chef de file dans plusieurs domaines, notamment à titre de présidente de la Fédération canadienne des femmes diplômées des universités d'Ottawa et de Nepean.


 

Bonnie Diamond, de Gatineau (Québec), est une championne de la défense des droits de la personne. Parmi ses nombreuses réalisations mentionnons sa contribution en vue d'élargir la portée des articles 15 et 28 de la Charte canadienne des droits et libertés et son apport à la réforme juridique pour les femmes.


 

Aoua Bocar LY-Tall , de Montréal, a consacré sa vie à défendre les droits des femmes et des filles. Elle a entre autres lutté avec acharnement et conviction contre la pratique des mutilations génitales féminines en Afrique.


 

Josephine Enero Pallard, d'Edmonton, a travaillé sans relâche pendant 30 ans en faveur des immigrantes et des réfugiées. Elle a appuyé le centre pour immigrantes Changing Together...A Centre for Immigrant Women et a joué un rôle de chef de file dans la lutte contre le racisme.


 

Lauréate du Prix jeunesse, Erica Jamie (Samms) Hurley, de Mount Moriah, à Terre-Neuve, est directrice de la section jeunesse de l'Association des femmes autochtones du Canada et récipiendaire d'un prix de la Native Friendship et d'une bourse d'études Corbière-Lavell/Mary Two Axe Early. Elle est fermement engagée à améliorer la santé et la condition des femmes autochtones.


 

Muriel Stanley Venne, d'Edmonton, a consacré 30 années de sa vie à améliorer la condition des femmes autochtones, notamment des femmes métisses. Elle a siégé au conseil d'administration d'un grand nombre d'organismes. Elle a fondé l'Institute for the Advancement of Aboriginal Women et assume les rôles de leader et de conseillère au sein de l'organisme.


 

L'affaire "personne" représente un jalon historique important dans la lutte pour l 'égalité des Canadiennes. En 1929, cinq Canadiennes, que l'on surnomme aujourd'hui les "cinq femmes célèbres", ont défendu le droit des femmes d'être reconnues comme des personnes. Emily Murphy, Henrietta Muir Edwards, Louise McKinney, Irene Parlby et Nellie McClung ont remporté la victoire et ont permis aux femmes de siéger au Sénat. Le gouvernement du Canada a créé le Prix du Gouverneur général en 1979, afin de commémorer le 50e anniversaire de la décision rendue dans l'affaire "personne" et de reconnaître la contribution des femmes d'aujourd'hui à l'avancement de l'égalité entre les sexes.


 

Condition féminine Canada (CFC) est l'organisme fédéral responsable de promouvoir l'égalité entre les sexes et d'assurer la pleine participation des femmes à la vie économique, sociale, culturelle et politique du pays. Le travail de CFC vise trois grands objectifs : améliorer le bien être et l'autonomie économique des femmes, éliminer la violence systémique à l'endroit des femmes et des enfants, et promouvoir les droits des femmes.   Pour de plus amples renseignements, veuillez consulter le site web de Condition féminine à l'adresse suivante : http://www.swc-cfc.gc.ca/

Latest news

Browse by topic