Une femme canadienne sur sept appartient à une minorité visible

Tuesday, July 27 2010

Plus de deux millions de femmes, soit 14 % de l'ensemble de la population féminine, se considéraient comme des femmes appartenant à une minorité visible. Les femmes appartenant à une minorité visible vivent principalement à Toronto et à Vancouver.

Plus du quart (26 %) des femmes se disant membres d'une minorité visible étaient Chinoises, tandis que 22 % étaient Sud-Asiatiques et 17 % étaient Noires, selon le Recensement de 2001.

Trois femmes sur quatre appartenant à une minorité visible vivaient en Ontario ou en Colombie-Britannique. Les femmes appartenant à une minorité visible représentaient 22 % des femmes de la Colombie-Britannique et 19 % des Ontariennes.

Les femmes de minorités visibles au Canada sont relativement bien scolarisées. En 2001,

21 % de ces femmes (de 15 ans et plus) détenaient un diplôme universitaire, comparativement à 14 % des femmes n'étant pas de minorités visibles.

Bien que les femmes de minorités visibles soient plus instruites, en moyenne, que les autres Canadiennes, elles sont un peu moins susceptibles d'être employées. De plus, les travailleuses de minorités visibles sont généralement moins rémunérées que les autres travailleuses.

La publication Les femmes au Canada : rapport statistique fondé sur le sexe, 2005 (89-503-XPF, 49 $) est maintenant en vente en version imprimée seulement.

Pour plus de renseignements ou pour en savoir davantage sur les concepts, les méthodes et la qualité des données, communiquez avec Colin Lindsay au (613) 951-2603 (lindcol@statcan.ca), Division de la statistique sociale et autochtone. Télécopieur : (613) 951-0387.

 De la publication Les femmes au Canada : rapport statistique fondé sur le sexe, 2005 http://www.statcan.ca/Daily/Francais/060307/q060307a.htm

Latest news

Browse by topic