Une percée dans la lutte contre le cancer du sein triple négatif : des chercheurs canadiens et australiens découvrent une piste prometteuse

Wednesday, June 26 2013

MONTRÉAL, le 26 juin 2013 /CNW Telbec/ - Une équipe de chercheurs canadiens et australiens dirigée par le DrJohn Stagg du CRCHUM a découvert qu'une enzyme se trouvant dans le cancer du sein triple négatif fait en sorte que les patientes réagissent moins bien à la chimiothérapie. Cette importante percée ouvre la voie à de nouveaux traitements pour cette forme de cancer particulièrement virulente.

Le cancer du sein triple négatif représente 15 % des cancers du sein et est associé à un mauvais pronostic. Ce cancer est caractérisé par l'absence des trois récepteurs (récepteur des œstrogènes, récepteur de la progestérone et récepteur pour les facteurs de croissance épidermiques humains de type 2. Les traitements traditionnels, comme l'hormonothérapie, ne peuvent être utilisés pour ce type de cancer.

Dans une étude publiée dans la version en ligne de Proceedings of the National Academy of Sciences, l'équipe du Dr Stagg a révélé que l'enzyme CD73 rend le cancer plus résistant à la chimiothérapie à base d'anthracyclines. Ce médicament enraye les cellules cancéreuses, tout en activant une réaction immunitaire antitumorale chez la patiente.

Le Dr Stagg et son équipe démontrent que la surexpression de la CD73 empêche la réaction immunitaire à la présence d'un cancer. De plus, la présence accrue de la CD73 est associée à un risque plus élevé de métastases lointains, la principale cause de décès du cancer du sein.

« Ces résultats sont très encourageants, indique le chercheur, car ils suggèrent que des thérapies conçues spécifiquement afin de bloquer l'enzyme CD73 pourraient augmenter les effets bénéfiques des thérapies aux anthracyclines. » D'ailleurs, les expériences menées sur des animaux de laboratoire par l'équipe du Dr Stagg démontrent qu'en combinant le traitement traditionnel aux anthracyclines et la thérapie anti-CD73, les chances de survie augmentent de 50 %. D'autres recherches seront nécessaires afin de déterminer si les thérapies anti-CD73 peuvent aussi être efficaces avec d'autres agents chimiothérapeutiques.

Des essais d'inhibiteurs de l'enzyme CD73 chez l'humain pourraient commencer d'ici cinq ans, ce qui donne de l'espoir aux patientes atteintes du cancer du sein triple négatif.

Ce programme de recherche a été dirigé conjointement avec le professeur Mark Smyth du Queensland Institute of Medical Research, en Australie, et a été subventionné par les Instituts de recherche en santé du Canada, la Société de recherche sur le cancer, le National Health and Medical Research Council (NH&MRC) en Australie, et la fondation Susan G. Komen, aux États-Unis.

À propos de l'étude
L'étude CD73 promotes anthracycline resistance and poor prognosis in triple negative breast cancer a été publiée dans la version en ligne de Proceedings of the National Academy of Sciences. Pour voir le résumé :http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/23776241

À propos du Dr John Stagg
Le Dr Stagg est chercheur de l'axe cancer du Centre de recherche du CHUM, professeur adjoint à la faculté de pharmacie de l'Université de Montréal et chercheur affilié à l'Institut de cancer de Montréal. Il est également titulaire de la Chaire pharmaceutique Famille Jean-Guy Sabourin en santé des femmes. Ses recherches sont financées par les Instituts de recherche en santé du Canada, la Société de recherche sur le cancer, la Fondation canadienne pour l'innovation, et la fondation Susan G. Komen, aux États-Unis.

À propos du CRCHUM
Le Centre de recherche du Centre hospitalier de l'Université de Montréal (CRCHUM) améliore la santé chez l'adulte par un continuum de recherche universitaire de haut niveau qui, en améliorant la compréhension des mécanismes étiologiques et pathogéniques, favorise le développement, l'implantation et l'évaluation de nouvelles stratégies préventives, diagnostiques et thérapeutiques. Le CRCHUM offre un environnement de formation assurant une relève engagée dans une recherche d'excellence. www.crchum.com

Le CHUM, votre partenaire de santé et de mieux-être
Le Centre hospitalier de l'Université de Montréal (CHUM) offre prioritairement des soins surspécialisés à une clientèle adulte régionale et suprarégionale dans toutes les spécialités médicales. Il est le principal pôle de développement et de transfert des connaissances par ses activités intégrées de soins, d'enseignement, de recherche, d'évaluation des technologies et des modes d'intervention en santé, ainsi que de qualité, de promotion de la santé et d'expérience patient. Dès 2016, le CHUM offrira une expérience hospitalière renouvelée dans ses nouvelles installations au centre-ville de Montréal. Le CHUM est un membre actif du Réseau universitaire intégré de santé (RUIS) de l'Université de Montréal. chumontreal.qc.ca

SOURCE : Centre hospitalier de l'Université de Montréal

 

Latest news

Browse by topic